Italie : un gouvernement resserré et «technique»

le
0
L'équipe de Mario Monti sera très différente de celle de Silvio Berlusconi, qui était dominée par les avocats, les ténors de parti et comprenait de nombreuses femmes.

Douze ministres et vingt-cinq secrétaires d'État qui auront pour la plupart des profils de «technicien»: ainsi s'esquisse le gouvernement de Mario Monti. Sauf surprise, il s'agira donc d'un exécutif allégé, si on le compare avec les 61 membres du dernier gouvernement Berlusconi.

Dès samedi, Monti, ancien recteur à l'université d'économie Bocconi de Milan, a entrepris ses propres consultations. Il a rencontré pendant deux heures Silvio Berlusconi avant de se faire conseiller respectivement par l'ancien et le nouveau gouverneur de la Banque d'Italie, Mario Draghi et Ignazio Visco. Nulle indiscrétion n'est sortie de sa bouche. Dimanche matin, face aux journalistes qui l'attendaient à sa sortie de la messe en l'Église Saint-Yves-de-la-Sagesse, à deux pas du Sénat, où il a établi son quartier général, il s'est contenté d'évoquer le «beau temps», accroché au bras de son épouse.

Son exécutif sera très différent de celui de Silvio Berlusconi, qui était dominé p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant