Italie : Umberto Bossi jette l'éponge

le
0
Le leader de la Ligue du Nord, soupçonné d'avoir puisé dans les caisses du parti, a démissionné jeudi soir.

À Rome,

Umberto Bossi a abandonné par surprise jeudi soir la direction de la Ligue du Nord. Impliqué dans une affaire retentissante de détournement de fonds qui rejaillit sur toute sa famille, le trublion de la politique italienne a annoncé sa démission en plein conseil fédéral. Il renonce à sa charge de secrétaire et devient président, un poste honorifique: «Je le fais pour le bien de mon parti», a-t-il déclaré.

Le «Senatùr» (son surnom depuis son élection au Sénat en 1987 avant qu'il ne devienne député) avait fondé la Ligue il y a trente ans. Il en avait fait un parti national, fédéraliste et xénophobe, allié à Silvio Berlusconi dans son dernier gouvernement, comptant 86 parlementaires et recueillant 8,3 % des voix aux élections de 2008. À bientôt 71 ans, il est le leader italien ayant la plus longue activité politique.

Fatigué, physiquement diminué par les conséquences d'un ictus, il a décidé de passer la main en pleine tourmente. Un triumvira

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant