Italie - Silvio Berlusconi : le chant du cygne

le
1
Capture d'écran de la vidéo de Silvio Berlusconi. L'ancien président du Conseil a affirmé qu'il ne renonçait pas.
Capture d'écran de la vidéo de Silvio Berlusconi. L'ancien président du Conseil a affirmé qu'il ne renonçait pas.

Aux grands maux les grands moyens. Six semaines après sa condamnation définitive à une peine de 4 ans de prison, au lendemain d'une amende de 494 millions d'euros, à quelques heures du vote d'une commission du Sénat sur sa déchéance parlementaire, Silvio Berlusconi s'est adressé mercredi soir aux Italiens dans un message vidéo qui rappelle sa première chute, celle de 1994.Même décor de rayonnages de livres reliés jamais lus, même ton solennel, même costume croisé et même mantra répété à l'envi : Forza Italia. Le Cavaliere a en effet annoncé la mort du Peuple de la liberté (PDL) et la renaissance de Forza Italia (FI), la formation qui l'avait porté au pouvoir en 1994. Et il a invité les Italiens à rejoindre son panache blanc. Un "nouveau" parti - pas vraiment neuf - pour délivrer le pays de la "dictature de la magistrature communiste, véritable contre-pouvoir de l'État démocratique". Réaffirmant son innocence dans l'affaire de fraude fiscale pour laquelle il a été condamné, Berlusconi a affirmé qu'il resterait à la tête de la droite, même s'il était déchu de son siège de sénateur.Mais au cours de son allocution qui a duré 16 minutes, le Cavaliere n'a pas prononcé un mot sur le gouvernement d'Enrico Letta. Un silence qui compte davantage que les invectives contre la magistrature, car il signifie que la chute de l'exécutif est conjurée.Tigre de papier

Reste que Berlusconi ne se résout pas à abandonner la scène politique...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5850553 le mercredi 18 sept 2013 à 21:03

    Toujours pas au trou le Silvio!!!selon que vous serez riche ou misérable..etc..etc....