Italie-Second tour des élections municipales, test pour M. Renzi

le
0
    ROME, 19 juin (Reuters) - Les Italiens des grandes villes 
votent dimanche pour le second tour des élections municipales, 
nouveau test de popularité pour le président du Conseil Matteo 
Renzi et son Parti démocrate (PD) après les déconvenues subies 
au premier tour. 
    Le PD devrait perdre Rome au profit des anti-système du 
Mouvement Cinq Etoiles (M5S), qui a remporté 35,2% des suffrages 
au premier tour le 5 juin.   La capitale italienne 
pourrait être pour la première fois gouvernée par une femme, 
Virginia Raggi, du Mouvement 5 Etoiles.   
    Le second tour concerne 126 communes et 8,6 millions 
d'électeurs inscrits, soit un cinquième de l'électorat global. 
    Outre Rome, Milan, la capitale économique du pays, ainsi que 
le bastion traditionnel du PD, Turin, seront parmi les 
agglomérations où l'issue du vote est la plus attendue. 
    Dans la capitale, Virginia Raggi du M5S fondé par 
l'humoristes Beppe Grillo, paraît susceptible de l'emporter 
après avoir rassemblé 35,2%, devançant le candidat de Renzi sur 
la promesse de combattre la corruption et l'establishment. 
    Pour le PD et pour Matteo Renzi, la perte de Rome serait un 
coup dur même si le président du Conseil a pris soin de se tenir 
à l'écart de la campagne et a déjà prévenu que les résultats 
n'auraient aucune incidence sur la politique de son 
gouvernement. 
    Milan représente peut-être la ville la plus importante 
politiquement pour Matteo Renzi. Il y a personnellement désigné 
le candidat du PD, Giuseppe Sala, organisateur de l'Exposition 
universelle de 2015. Au premier tour, ce dernier n'est parvenu à 
devancer son rival de centre-droit Stefano Parisi, un ancien 
conseiller municipal, que d'une courte tête (41,7% contre 
40,8%). 
    A Turin, le candidat démocrate sortant Piero Fassino est 
arrivé en tête au premier tour mais la percée du M5S promet de 
rendre le second tour plus difficile que prévu. Bologne, autre 
bastion de gauche, devrait voir les démocrates faire barrière au 
parti anti-immigration de la Ligue du Nord. 
    Naples est déjà perdue pour le parti du gouvernement, son 
candidat a été sorti au premier tour et l'indépendant de gauche, 
l'ex-procureur Luigi de Magistris pourrait y décrocher un second 
mandat. 
    Les  bureaux de vote ouvrent à 7h00 (05h00 GMT) et fermeront 
à 23h00, heure à laquelle les premiers sondages de sortie des 
urnes doivent être publiés dans les principales villes. Les 
premières projections d'après dépouillement sont attendues une 
heure après, et seront actualisées au fil de la soirée. 
 
 (Isla Binnie; Julie Carriat pour le service français, édité par 
Danielle Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant