Italie-Renzi relève sa prévision de croissance et de déficit

le
0

ROME, 19 septembre (Reuters) - Le gouvernement italien a relevé vendredi ses prévisions de croissance économique pour cette année et l'an prochain mais a aussi relevé ses objectifs pour le déficit public et pour la dette. Le gouvernement de centre gauche de Matteo Renzi, qui prévoyait en avril une croissance économique de 0,7% pour 2015, prévoit désormais 0,9%. Pour 2016, le produit intérieur brut (PIB) devrait augmenter de 1,6%. La précédente prévision était d'une croissance de 1,4%. L'objectif de déficit pour cette année est maintenu à 2,6% du PIB, mais le chiffre pour l'an prochain passe de 1,8% à 2,2%. La hausse des rentrées fiscales dues à la reprise économique devrait permettre à Matteo Renzi de réduire la fiscalité de 35 milliards d'euros d'ici 2018 comme il l'a promis. Le gouvernement demandera un nouveau relèvement de l'objectif pour les déficits publics à 2,4% l'an prochain en raison des coûts supportés par l'Italie liés à la pression migratoire. Le ratio dette/PIB devrait rester quasi stable : 132,8% prévu cette année et 132,5% l'an prochain. Quant au déficit "structurel", ajusté des effets de la conjoncture, il est fortement relevé pour 2016 : de 0,4% du PIB, il passe à 0,7% du PIB. Il est prévu à 0,3% pour 2015. La troisième économie de la zone euro est sortie d'une récession de trois ans avec une croissance de 0,4% au premier trimestre 2015 et de 0,3% entre avril et juin. Selon l'organisme de la distribution Confcommercio, la croissance pourrait atteindre 0,7% au troisième trimestre en raison de la bonne tenue des dépenses de consommation des ménages en juillet. L'Institut national de la statistique, l'Istat, a une prévision plus modeste de 0,3%. (Giuseppe Fonte et Gavin Jones; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant