Italie : Renzi et son jeune gouvernement ont prêté serment

le
0
Italie : Renzi et son jeune gouvernement ont prêté serment
Italie : Renzi et son jeune gouvernement ont prêté serment

C'est le plus jeune chef de gouvernement de l'histoire italienne. A 39 ans, le chef du centre-gauche Matteo Renzi a prêté serment ce samedi au palais du Quirinal, siège de la présidence italienne. Avec lui, les membres de son gouvernement, formé pour moitié de femmes et de nombreuses têtes nouvelles. Il s'appuiera sur la même majorité gauche-droite que son prédécesseur, Enrico Letta, qui a démissionné le 13 février sous la pression de... Matteo Renzi. Les quotidiens italiens pointent tous l'ampleur de la tâche à accomplir pour cette nouvelle équipe, certes rafraîchissante, mais très inexpérimentée.

Ce samedi matin, Matteo Renzi, chargé lundi de former un gouvernement par le président Giorgio Napolitano, a été le premier à prêter serment sur la Constitution avant chacun de ses 16 ministres. Sous les lambris dorés de la présidence, seul manquait à l'appel Pier Carlo Padoan, nommé à l'Economie et aux Finances, parti vendredi de Sydney où il se trouvait pour le G20 mais qui ne devrait arriver que samedi soir à Rome.

Coup de fil de félicitations de Hollande

François Hollande a félicité samedi le nouveau chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, lors d'un entretien téléphonique, et l'a invité «à se rendre à Paris dès que possible», a annoncé l'Elysée dans un communiqué. «Il l'a félicité pour sa nomination et lui a souhaité un plein succès pour son action à la tête du gouvernement italien. Ils sont convenus de poursuivre l'approfondissement de la coopération étroite et confiante entre la France et l'Italie et d'agir ensemble pour une Europe de croissance et d'emplois», poursuit le texte.

Les médias sceptiques

«La tâche est difficile mais nous sommes l'Italie, nous y arriverons. Notre engagement : rester nous-mêmes; des gens libres et simples», a tweeté avant la cérémonie l'ancien maire de Florence pour remercier ses supporteurs. Fort de 16 ministres, dont les deux tiers sont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant