Italie-Renzi choisit un de ses proches aux Affaires étrangères

le
0

ROME, 31 octobre (Reuters) - Le président du Conseil italien Matteo Renzi a choisi vendredi un de ses proches, l'ancien ministre des Communications, Paolo Gentiloni, au poste de ministre des Affaires étrangères. Il remplacera Federica Mogherini qui prend ses fonctions de nouvelle Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, en remplacement de la Britannique Catherine Ashton. Le choix de Paolo Gentiloni, 59 ans, semble avoir été arrêté après une réunion entre Matteo Renzi et le président de la République Giorgio Napolitano. La décision a surpris, Paolo Gentiloni n'étant pas considéré comme étant candidat à ce poste. L'annonce de cette nomination a été faite sur Twitter par le vice-ministre des Affaires étrangères, Lapo Pistelli, qui était considéré comme étant un des candidats à ce poste. D'autres sources ont confirmé l'information. Ce choix a d'autant plus surpris que Matteo Renzi devait en principe remplacer Federica Mogherini par une autre femme pour préserver la parité hommes-femmes au sein de son gouvernement, qui comprend 16 membres. Diplômé de sciences politiques et ancien journaliste, Paolo Gentiloni est membre du Parti démocrate (PD). Il siège à la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des députés et parle anglais. Il était ministre des Communications dans le gouvernement Romano Prodi (2006-2008). A la fin des années 90, il faisait partie de l'équipe qui a organisé les célébrations à Rome du jubilé de l'Eglise catholique en 2000. En 2005-2006, il a dirigé la commission parlementaire de supervision de la RAI, le groupe italien de télévision publique. (Paolo Biondi et Roberto Landucci; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant