Italie-Renzi appelle le Parti démocrate à resserrer les rangs

le
0

ROME, 14 décembre (Reuters) - Le président du Conseil italien Matteo Renzi a appelé dimanche son Parti démocrate (PD) à resserrer les rangs, après les critiques internes contre sa réforme de l'emploi. Des dizaines de milliers de salariés se sont mis en grève vendredi pour dénoncer cette réforme du marché du travail, également contestée par la gauche du Parti démocrate. Des affrontements ont opposé police et manifestants à Milan et à Turin. Le député démocrate Giuseppe Civati a menacé samedi de faire scission si le chef du gouvernement ne revenait pas sur certains aspects de sa réforme. Dimanche, lors du congrès du PD à Rome, Matteo Renzi a affirmé qu'il ne se laisserait pas impressionner par la minorité qui conteste ses choix au sein du parti. "Mes chers démocrates, vous n'êtes pas ici pour vous disputer mais pour transformer l'Italie", a-t-il dit. "Nous n'allons pas rester plantés là à nous regarder le nombril !" Ces déclarations ont provoqué une vive réplique de l'ancien vice-ministre de l'Economie, Stefano Fassina. "Je te le répète pour la énième fois, arrête de caricaturer les gens qui ne pensent pas comme toi !", a-t-il lancé au chef du gouvernement. Fin novembre, une quarante d'élus démocrates avaient quitté une séance de la Chambre des députés pour dénoncer la réforme de l'emploi. Le plan Renzi prévoit une prolongation des droits au chômage, une réduction du nombre des contrats à durée déterminée, un renforcement du rôle des agences pour l'emploi et un assouplissement des garanties salariales pour les personnes en CDI. C'est ce dernier point qui a cristallisé le mécontentement d'une partie du Parti démocrate. (Isla Binnie, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant