Italie-Procès requis pour Monte Paschi et Nomura

le
0

MILAN, 24 avril (Reuters) - Le parquet de Milan va requérir le renvoi devant la justice de la banque italienne en difficulté Monte dei Paschi di Siena BMPS.MI et de la banque japonaise Nomura 8604.T dans le dossier Alexandria, du nom d'une transaction sur des produits dérivés financiers remontant à 2009, a-t-on appris de sources judiciaires. Les sources ont expliqué que le parquet allait aussi demander l'inculpation pour fraude comptable et manipulation de marché de l'ex-président de Monte Paschi Giuseppe Mussari, de l'ex-administrateur délégué Antonio Vigni et de l'ex-directeur financier Gianluca Baldassarri, ainsi que de l'ancien directeur Europe de Nomura Sadeq Sayeed et du directeur des ventes taux fixes pour la région Europe, Moyen-Orient, Afrique, Raffaele Ricci. L'avocat de Raffaele Ricci s'est refusé à tout commentaire. Les avocats des quatre autres personnes citées n'ont pas répondu à des demandes de commentaires. Un juge devra décider du sort des réquisitions du parquet et d'éventuelles inculpations. Le sous-jacent de la transaction Alexandria consiste en trois milliards d'euros d'obligations du Trésor italien arrivant à échéance en 2034. Selon des documents qu'a pu consulter Reuters, le parquet considère que Monte Paschi a faussé la valorisation d'Alexandria dans ses comptes 2009 pour dissimuler une perte d'au moins 308 millions d'euros liée au contrat avec Nomura. La banque, ajoute le parquet, a ainsi pu publier un bénéfice annuel au titre de 2009 alors qu'elle aurait dû reconnaître une perte de 264,5 millions. Monte Paschi a annoncé au début du mois que la Banque centrale européenne (BCE) lui avait demandé de solder la position Alexandria d'ici au 26 juillet car son exposition à Nomura, à environ 3,4 milliards d'euros, représentait à elle seule près de 35% de ses capitaux propres réglementaires, soit 10 points de pourcentage de plus que le plafond autorisé. La banque, qui doit prochainement lancer une augmentation de capital de trois milliards d'euros pour combler le trou dans ses fonds propres révélé l'an dernier par les tests des autorités européennes, a déclaré dans une lettre au parquet, que Reuters a pu consulter, que clore unilatéralement la position Alexandria se solderait par une perte avant impôt d'un milliard d'euros. Mussari, Vigni et Baldassarri ont été condamnés l'an dernier à des peines de prison par un tribunal de Sienne pour publication d'informations trompeuses liées au dossier Alexandria. Ils ont fait appel. (Silvia Aloisi et Manuela D'Alessandro, avec Illaria Polleschi, Marc Angrand pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant