Italie : première grève générale sous le gouvernement Renzi

le
0
Italie : première grève générale sous le gouvernement Renzi
Italie : première grève générale sous le gouvernement Renzi

C'est la fin de la lune de miel entre le président du Conseil italien Matteo Renzi  et les syndicats. En arrivant au pouvoir fin février, le chef du centre gauche avait suscité l'espoir. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté vendredi en Italie lors d'une grève générale contre les mesures économiques et sociales du gouvernement qui entend poursuivre ses réformes malgré la pression des syndicats.

«Nous avons un grand respect pour les syndicats, mais nous ne pensons pas comme eux, nous changerons le pays pour eux également»,  avait déclaré Matteo Renzi jeudi soir, à la veille de la grève générale de huit heures, la première depuis qu'il est à la tête du gouvernement. Le puissant syndicat CGIL (plus de 5,5 millions d'adhérents) a été rejoint par l'UIL (plus de 2 millions de membres) pour appeler au débrayage/

Des manifestations symboliques

La principale cible de la colère syndicale est le «Jobs Act». La loi prévoit de faciliter les licenciements et de réduire les droits et protections des salariés dans leurs premières années de contrat pour multiplier les embauches. Mais le texte a été définitivement adopté par le Parlement la semaine dernière et la journée de grève, qui fait suite à des rassemblements parfois massifs dans les rues de Rome depuis un mois et demi, est donc désormais essentiellement symbolique. Les syndicats dénoncent aussi le projet de budget 2015, jugeant ses mesures de relance de l'économie insuffisantes.

En toile de fond, le mécontentement vient aussi du choix de Matteo Renzi de mettre fin à la concertation avec les confédérations syndicales et au marchandage qu'elles ont imposé pendant des décennies à tous les gouvernements sur de nombreux sujets. «Une erreur», selon Susanna Camusso, secrétaire générale de la CGIL (gauche), principale confédération italienne.

VIDEO. L'Italie en grève générale contre le gouvernement Renzi

Les transports très ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant