Italie, Portugal, Irlande : cadeaux fiscaux pour 2014

le
0
Les pays périphériques de la zone euro privilégient dans leur budget la baisse des dépenses plutôt que les hausses d'impôt.

La rigueur budgétaire en Europe ne s'accompagne pas forcément d'un tour de vis fiscal. Au contraire. Telle est la leçon des projets de budget présentés aujourd'hui par l'Italie, le Portugal et l'Irlande, trois pays de la zone euro sous étroite surveillance de Bruxelles. L'Italie et le Portugal ont opté pour des allégements fiscaux en 2014 afin de redonner de l'oxygène à leurs économies ; tandis que l'Irlande refuse de sacrifier son taux d'impôt extrêmement attractif de 12,5% sur les sociétés.

Le premier ministre italien, Enrico Letta, qui présentait ce mardi son budget pour 2014, devait annoncer un allégement ­fiscal de l'ordre de 5 milliards d'euros, ciblés pour l'essentiel sur les cotisations salariales et patronales. Trois milliards d'euros seront restitués à 15,9 millions de travailleurs afin d'améliorer leur pouvoir d'achat. Le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant