Italie-Nicola et Paolo Bulgari seront jugés pour évasion fiscale

le , mis à jour à 19:29
0

ROME, 26 mai (Reuters) - Nicola et Paolo Bulgari, héritiers du joaillier italien Bulgari, seront jugés en octobre pour évasion fiscale avec 11 autres prévenus, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Les deux frères démentent les accusations portant sur la période 2006-2010, avant le rachat de la marque de luxe par le groupe français LVMH LVMH.PA . "Ils disent qu'ils sont innocents parce qu'il n'y a pas eu de fraude", a déclaré à Reuters leur avocat, Bruno Assumma. L'enquête s'est concentrée sur une filiale en Irlande qui, selon le parquet, a permis à Bulgari de bénéficier de manière illicite du taux d'imposition plus bas de ce pays. La firme a toujours affirmé que cette filiale avait un fonctionnement normal au sein du groupe. En 2013, le parquet avait annoncé la mise sous séquestre de biens d'une valeur de plus de 45 millions d'euros, y compris le siège de Bulgari sur la prestigieuse Via Condotti à Rome, dans le cadre de l'enquête. La première audience du procès aura lieu le 13 octobre, selon la source. LVMH a acquis la participation de 50% de la famille Bulgari dans le joaillier en 2011 pour 1,87 milliard d'euros, puis a lancé une offre de même montant sur le solde du capital. (Mario Sarzanini, Isla Binnie et Valentina Za, Véronique Tison pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant