Italie-Mort du propriétaire du distributeur Esselunga

le
0
    par Silvia Aloisi, Claudia Cristoferi et Elisa Anzolin 
    MILAN, 1er octobre (Reuters) - Le propriétaire d'Esselunga, 
numéro quatre des supermarchés en Italie, est décédé vendredi à 
l'âge de 90 ans, ce qui ne manquera pas de faire plonger le plus 
rentable des distributeurs du pays dans une période 
d'incertitudes. 
    Bernardo Caprotti avait passé sa vie à bâtir le groupe et à 
le protéger de ses rivaux. Ces derniers mois, il avait cependant 
entamé des négociations en vue de le vendre pour une somme 
pouvant aller jusqu'à six milliards d'euros. 
    Le milliardaire est tombé gravement malade juste après le 
début de ces discussions. Sa mort, annoncée dans un communiqué 
par Esselunga, laisse ces pourparlers en suspens sans que l'on 
puisse savoir à ce stade où elles en étaient. 
    Quelques jours avant sa mort, des sources proches des 
négociations avaient dit que le choix de Bernardo Caprotti de 
tenter de vendre Esselunga avait notamment été dicté par une 
brouille avec deux de ses enfants. 
    Les négociations avaient été entamées avec les fonds 
d'investissements CVC Capital Partners, Blackstone et BC 
Partners, ont dit les sources. 
    Esselunga s'est refusé à tout commentaire sur le processus 
de vente. Des porte-parole des trois fonds ont également refusé 
de réagir. 
    Peu avant la mort de son père, Giuseppe Caprotti, 55 ans, 
avait dit à Reuters qu'il s'était toujours opposé à une vente 
d'Esselunga, sans en dire davantage. 
    Giuseppe et sa soeur Violetta ont intenté une action en 
justice contre leur père, disant qu'il avait illégalement 
récupéré des titres d'une fondation en leur nom en 2011. 
    Jusqu'à présent, la justice a donné raison au père mais il y 
a encore une procédure d'appel en cours. Giuseppe et Violetta 
pourraient prétendre à quelque 33% du patrimoine de leur père. 
    La loi italienne interdit à un parent de deshériter ses 
enfants. L'autre fille de Bernardo Caprotti, Marina, issue de 
son deuxième mariage, siège au conseil d'Esselunga. 
     
    CAPROTTI AVAIT REJETÉ DES AVANCES DE WAL MART ET DELHAIZE 
    Craignant que son enseigne ne tombe aux mains de ses rivaux, 
Bernardo Caprotti avait réclamé des fonds d'investissement une 
promesse plutôt inhabituelle : celle de garder la marque et 
l'activité sur le long terme, sur une période pouvant aller 
jusqu'à 10 ans, ont dit les sources. 
    Bernardo Caprotti avait fondé le groupe en 1957, avec ses 
frères et l'homme d'affaires américain Nelson Rockefeller, 
déployant avec Esselunga une première chaîne de supermarchés de 
type américain en Italie. 
    Il est ensuite devenu seul maître à bord avant de quitter la 
présidence en 2011 et toute fonction exécutive en 2013. Mais, 
même s'il n'a pas été vu au siège d'Esselunga, aux environs de 
Milan, au cours de l'année écoulée, des sources disent qu'aucune 
décision majeure n'était prise sans son consentement. 
    Au cours des années, Bernardo Caprotti a rejeté des offres 
de certains groupes internationaux, dont Wal Mart  WMT.N  et 
Delhaize  AD.AS . C'est pour cela que le monde des affaires 
italien a été surpris quand il a appris ce mois-ci que le 
fondateur d'Esselunga avait fait appel aux services d'une banque 
conseil en vue d'étudier d'éventuelles offres. 
    Esselunga a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 7,3 
milliards, soit une hausse de 4,3% par rapport en 2014, un 
rythme de croissance presque deux fois supérieur à la moyenne du 
secteur en Italie. 
    Selon une étude de Mediobanca, le revenu par mètre carré 
d'Esselunga est plus de trois supérieur à celui des activités de 
Carrefour  CARR.PA  et d'Auchan en Italie et plus de deux fois 
supérieur au numéro du secteur, la Coop, une coopérative de 
grande distribution. 
    Malgré ces performances, il a été reproché à Bernardo 
Caprotti d'avoir géré l'entreprise comme un patriarche familial 
et de ne pas avoir formé de successeur. 
 
 (Avec la contribution de Pamela Barbaglia à Londres, de 
Valentina Za à Milan et de Francesca Piscioneri à Rome, Benoit 
Van Overstraeten pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant