Italie : meurtrier de la prostituée crucifiée, la «bête de Florence» sous les verrous

le
0
Italie : meurtrier de la prostituée crucifiée, la «bête de Florence» sous les verrous
Italie : meurtrier de la prostituée crucifiée, la «bête de Florence» sous les verrous

Un petit homme chauve et bedonnant de 55 ans. Voilà à quoi ressemble Riccardo Viti, celui que policiers et journalistes italiens avaient surnommé «la bête de Florence». Arrêté ce vendredi à son domicile, dans la banlieue nord de la capitale toscane, ce plombier confondu par son ADN est le bourreau d'Andreea Cristina Zamfir, une prostituée roumaine de 26 ans.

La jeune femme avait été retrouvée morte le 5 mai dernier, torturée et crucifiée sur une barre de fer, sous un pont d'autoroute, à Ugnano. Lors de la perquisition au domicile du tueur, les enquêteurs ont retrouvé les mêmes bandes adhésives que celles qui ont servi à entraver les membres de la malheureuse. Et l'homme a avoué son crime.

«Ma femme se se couche tôt le soir parce qu'elle se lève à l'aube pour aller travailler, a-t-il déclaré. Moi je ne supporte pas de rester à la maison le soir. Alors je sors, mais je me rends compte que c'est quand je suis dehors que je deviens dangereux.» L'homme a reconnu qu'il «aime le sado-masochisme». «J'ai fait beaucoup de propositions de jeux érotiques à des prostitués», a-t-l raconté.

Sur la nuit tragique, Riccardo Viti a expliqué «quand j'ai réalisé que j'avais fait mal à la fille, je me suis enfui».

Ses précédentes victimes n'étaient pas mortes

C'est un véritable maniaque que la police italienne a mis hors d'état de nuire. Les enquêteurs pensent que Riccardo Viti est le pervers qui a déjà frappé six fois depuis 2006, sans tuer ses victimes qui avait été retrouvées vivantes, ligotées à des barreaux avec du scotch.

Plusieurs prostituées avaient été entendues par la police ces dernières années et un grand nombre d'entre elles avaient décrit le même quinquagénaire trapu, au visage ovale, qui les abordait à bord d'une camionnette et qui leur réclamait des «jeux érotiques».

Riccardo Viti est décrit par ses voisins comme un homme «gentil même s'il était un peu rude et étrange, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant