Italie : M5S, né pour durer

le
0
Des partisans du Mouvement 5 étoiles expriment leur joie après le premier tour des municipales à Rome, où leur candidate Virginia Raggi a obtenu 35 % des voix.
Des partisans du Mouvement 5 étoiles expriment leur joie après le premier tour des municipales à Rome, où leur candidate Virginia Raggi a obtenu 35 % des voix.

« On va les rétamer » : à la veille du premier tour des municipales dimanche dernier, la candidate du Mouvement 5 étoiles à Rome, Virginia Raggi, affichait une belle confiance. Mais même dans ses rêves les plus fous, elle n'aurait pas imaginé obtenir plus de 35 % des voix et devancer de plus de 10 points son adversaire du Parti démocrate (PD). Au siège du PD, on évoque les facteurs locaux ? la désastreuse administration du précédent maire PD Ignazio Marino ? pour anticiper la défaite du second tour. En effet, désormais, personne ne doute que Virginia Raggi deviendra le 19 juin prochain la première femme maire de la Ville éternelle, le premier responsable de M5S à diriger une métropole de la péninsule.

Ce n'est pas la seule bonne nouvelle pour le mouvement fondé par le comique Beppe Grillo. À Turin, forteresse rouge, l'éléphant du PD Piero Fassino est contraint à un ballottage difficile contre la candidate M5S. Et si les « Grillini » ? le nom donné aux fans de Beppe Grillo ? sont absents du second tour à Naples, c'est parce que le maire sortant indépendant, Luigi de Magistris, laboure pour son compte les mêmes terres populistes que le M5S : « Tous pourris, sauf moi. » Seul Milan, parmi les grandes villes, semble échapper à l'attraction fatale du mouvement.

Sur le chemin du berlusconisme ?

De bons résultats obtenus par le M5S alors que le parti entre dans une phase...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant