Italie : Letta rejette la démission des ministres proches de Berlusconi

le
0
Le président du Conseil italien espère obtenir mercredi la confiance du Parlement et poser les bases d'un vaste programme de réformes.

Correspondant à Rome

Enrico Letta a rejeté mardi soir la démission que lui avaient présentée ce week-end les cinq ministres du PDL, le parti de Silvio Berlusconi. Le président du Conseil l'a annoncé juste après qu'Angelino Alfano, le secrétaire du PDL et considéré pendant longtemps comme le dauphin du Cavaliere, a appelé son parti à voter la confiance qu'Enrico Letta devrait solliciter mercredi (au Sénat dans la matinée, à la Chambre des députés dans l'après-midi).

Vu de l'étranger, ce byzantinisme politique, fait d'annonces et de contre-annonces qui se contredisent dans la même journée, est parfaitement hermétique. Les commentateurs italiens les plus avertis se montrent eux-mêmes extrêmement prudents et se gardent d'avancer des prognostics. «La situation est très confuse et délicate», relève l'édit...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant