Italie-Le président Napolitano pourrait démissionner en janvier

le
0

ROME, 16 décembre (Reuters) - Le président italien Giorgio Napolitano, 89 ans, a laissé entendre à mots couverts, mardi, qu'il pourrait démissionner au début de l'année, en rappelant que la présidence italienne de l'Union européenne, pour laquelle, entre autres, il avait accepté un second mandat, prenait fin. "Le 13 janvier se terminera le semestre de présidence italienne de l'Union européenne", a rappelé le chef de l'Etat, dont la fonction est toutefois principalement honorifique, lors de ses voeux de Noël au palais du Quirinal. L'Italie est à la tête de la présidence tournante de l'Union européenne officiellement jusqu'au 31 décembre, mais la Lettonie prendra le relais le 13 janvier. "La continuité institutionnelle est primordiale. Je m'étais engagé personnellement à la représenter et à la garantir encore une fois pour la période particulière du semestre de présidence italienne de l'Union européenne", a-t-il déclaré devant le président du Conseil, Matteo Renzi, et les représentants des différentes institutions et forces politiques. Début décembre, Giorgio Napolitano avait annoncé qu'il déciderait à la fin du mois s'il démissionnait cinq ans avant la fin de son mandat, dont il avait accepté le renouvellement en avril 2013 pour aider le pays à sortir d'une importante crise politique en disant déjà, alors, qu'il n'irait pas à son terme. (Paolo Biondi; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant