Italie : le pape François accueille mille détenus au Vatican

le
0
Italie : le pape François accueille mille détenus au Vatican
Italie : le pape François accueille mille détenus au Vatican

1 000 détenus se sont glissés dans les murs du Vatican durant le week-end, à l'invitation du pape François, particulièrement sensible à leur sort. Sous escorte très discrète, les prisonniers de 12 nationalités incarcérés en Italie, ainsi que 35 prisonniers venus spécialement d'Espagne, ont participé dimanche, dans la basilique Saint-Pierre, à une messe spécialement dédiée à leur «jubilé», une première.

 

Certains purgent des peines à perpétuité 

 

Si certains sont en liberté surveillée ou en permission, d'autres purgent des peines à perpétuité, comme un détenu qui a pris la parole dans la basilique en tenant par l'épaule la mère du jeune homme de 15 ans, Andrea, qu'il avait assassiné. «Je suis un condamné à vie, incarcéré depuis 25 ans», a annoncé l'homme habituellement enfermé dans la prison de haute sécurité d'Opera, près de Milan (nord).

 

«J'ai ressenti des sentiments d'horreur et de rage envers celui qui avait pris la vie de mon jeune fils», a témoigné la mère, Elisabetta, qui a fini par participer à un programme de rencontres entre victimes et condamnés. «Ce ne fut pas facile», a-t-elle glissé, émue. «Elle est venue en prison nous jeter sa rage», raconte le détenu. Puis, dans une démarche guidée par leur foi, ils se sont rapprochés dans leur «douleur». En mars, pour sa première permission en 24 ans, le détenu s'est rendu devant la tombe de sa victime et a été accueilli chez Elisabetta.

 

Quelque 3 000 autres personnes étaient aussi conviées, les familles, mais aussi le personnel des prisons. Roberta, inspecteur de police pénitentiaire, a remercié le pape d'avoir mis l'accent sur le monde carcéral, «une reconnaissance de mon rôle et de ma profession».

 

«Pourquoi eux et pas moi»

 

Après ces témoignages, le pape, qui a régulièrement rendu visite à des détenus à l'Italie comme à l'étranger, a fait son entrée dans la basilique devant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant