Italie-Le maire de Parme quitte le Mouvement 5 Etoiles

le
0
    PARME, Italie, 3 octobre (Reuters) - Le maire de Parme, 
Federico Pizzarotti, a annoncé lundi son départ du Mouvement 5 
Etoiles (M5S) après des mois de désaccords internes qui n'ont 
pour le moment pas affecté la popularité du parti anti-système. 
    L'élection surprise de Federico Pizzarotti en mai 2012 avait 
constitué le premier coup d'éclat du mouvement fondé trois ans 
plus tôt par le comédien Beppe Grillo, qui a depuis fait une 
entrée spectaculaire au Parlement italien et remporté en juin 
dernier les mairies de Rome et Turin. 
    La gestion du maire de Parme, une ville de 200.000 
habitants, est globalement saluée mais ses relations avec le M5S 
se sont rapidement dégradées, au point qu'il a été suspendu du 
mouvement en mai dernier après avoir annoncé qu'il était sous le 
coup d'une enquête criminelle pour des nominations litigieuses à 
l'opéra de Parme. Il a par la suite bénéficié d'un non-lieu mais 
le M5S ne l'a pas pour autant réintégré. 
    "En tant qu'homme libre, je n'ai pas d'autre choix que celui 
de quitter ce mouvement et ce qu'il est devenu aujourd'hui", a 
déclaré Federico Pizzarotti, précisant qu'il ne démissionnerait 
pas de la mairie et qu'il briguerait un nouveau mandat en tant 
que candidat indépendant ou d'un autre parti l'année prochaine. 
    A l'instar du maire de Parme, un cinquième des députés du 
M5S ont claqué la porte du mouvement depuis 18 mois, ce qui n'a 
pas entamé jusqu'à présent sa popularité, en particulier chez 
les jeunes, qui le considèrent comme le parti le moins corrompu 
sur la scène politique.  
    Les sondages le donnent toujours favori en vue des élections 
législatives de 2018. 
     
 
 (Valentina Accardo; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant