Italie-La réforme scolaire de Renzi adoptée à la Chambre

le , mis à jour à 17:39
0

ROME, 20 mai (Reuters) - Les députés italiens ont approuvé mercredi une réforme de l'éducation que le président du Conseil Matteo Renzi juge indispensable à l'amélioration d'un système scolaire à la traîne, mais qui est farouchement combattue par les syndicats des enseignants. Le projet, baptisé "Buona Scola", a été adopté par 316 voix contre 137, mais la plupart de ses détracteurs n'ont pas pris part au vote, qui s'est déroulé alors que plusieurs centaines d'enseignants manifestaient devant la Chambre. Parmi les abstentionnistes figurent notamment 40 élus du Parti démocrate, le mouvement de Renzi, au sein duquel le fossé se creuse entre les loyalistes majoritaires et les frondeurs qui taxent le chef du gouvernement de dérive droitière. "Une réforme qui n'a pas le soutien d'une grande majorité des enseignants ne peut pas marcher", a averti Stefano Fasina, l'un de ces frondeurs. La réforme, qui vise à améliorer la qualité de l'enseignement en favorisant l'avancement au mérite, accorde davantage de latitude aux directeurs d'établissement pour recruter et gérer la carrière des enseignants. Elle prévoit en outre un allégement de la fiscalité des établissements privés. Elle va maintenant être examinée au Sénat, où Renzi dispose d'une majorité plus étroite. L'Italie, qui dépense moins que la plupart de ses voisins pour l'éducation, a moins de diplômés que l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne ou l'Espagne et ses élèves sont en queue de peloton dans les classements internationaux du niveau scolaire. (Gavin Jones, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant