Italie : la gauche sanctionne l'échec de Bersani

le
0
Guglielmo Epifani prend la tête du Parti démocrate, vainqueur des élections mais contraint de s'allier avec Berlusconi.

Un Parti démocrate en pleine crise et au plus bas dans les sondages a enterré ce week-end l'ère Bersani et s'est choisi un médiateur pour le conduire jusqu'au Congrès d'octobre.

Élu secrétaire du parti par 88 % des participants aux assises nationales, Guglielmo Epifani succède à Pier Luigi Bersani, qui a multiplié les erreurs et a été contraint le 28 mars de renoncer à former un gouvernement après avoir enregistré en février le plus mauvais score (29,5 %) de l'histoire de la gauche depuis 1948. Même si les complexités de la loi électorale lui ont attribué 345 députés, contre 125 à la droite de Silvio Berlusconi et 109 au «Mouvement 5 Étoiles» (M5S) de Beppe Grillo.

Les hésitations de Bersani, son incapacité à mettre en œuvre une stratégie crédible, son insistance à vouloir faire alliance avec Beppe Grillo qui le rejetait ave...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant