Italie : la droite risque de perdre la Mairie de Rome

le
0
Trois mois après des législatives qui ont enflammé la péninsule, ce scrutin local n'a suscité qu'une faible participation.

À l'issue du premier tour des élections municipales partielles qui se sont déroulées ce week-end en Italie, la ­gauche est en passe de reprendre la ­Mairie de la capitale qu'elle avait gou­vernée pendant vingt ans avant de la ­céder en 2008 à la droite.

Le candidat du Parti démocrate, Ignazio Marino, un chirurgien de 58 ans, se trouve en ballottage favorable avec 43% des suffrages. D'une manière inattendue, il devance nettement le maire sortant, Gianni Alemanno. Cet ingénieur soutenu par le PDL de Silvio Berlusconi accuse un retard de douze points, difficile à ­combler. «L'élection recommence à partir de zéro», a-t-il déclaré, le visage fermé. Il espère refaire son retard d'ici au second tour, les 9 et 10 juin, où il sera seul face à son rival.

Net recul en revanche du Mouvement 5 étoiles (M5S): son candidat, Marcello De Vito,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant