Italie-La croissance a ralenti au T2

le
0

ROME, 14 août (Reuters) - La croissance de l'Italie a été légèrement inférieure aux attentes au deuxième trimestre, la fragile reprise apparue après trois années de récession semblant perdre de son allant. Le PIB a crû de 0,2% après +0,3% au premier trimestre, donnant une croissance, sur une base annuelle, de 0,5% après +0,1%, a annoncé le bureau national de la statistique Istat vendredi. Trente-et-un analystes interrogés par Reuters projetaient en moyenne une croissance de 0,3% au deuxième trimestre et de 0,5% sur une base annuelle. L'économie italienne est la moins dynamique de la zone euro depuis plus de 10 ans et cette situation ne semble pas devoir changer cette année, même si elle doit retrouver une croissance modeste pour la première fois depuis 2011. L'Istat explique que la croissance du deuxième trimestre a été portée par la demande intérieure, les échanges commerciaux l'ayant au contraire freinée. Il précise que le secteur des services a eu de la croissance, alors que l'industrie a stagné et que l'agriculture a subi une contraction. Le gouvernement du président du Conseil Matteo Renzi anticipe une croissance de 0,7% cette année, après des contractions du PIB de 0,4% en 2014, de 1,7% en 2013 et de 2,8% en 2012. La reprise modeste paraît s'appuyer sur des éléments externes: programme d'assouplissement quantitatif de la Banque centrale européenne (BCE), s'accompagnant de taux ultra-bas, faiblesse de l'euro, bonne pour l'exportation, et forte baisse des prix pétroliers, qui allège la facture énergétique à la fois pour les entreprises et les ménages. Mais des problèmes structurels freinent cette reprise: bureaucratie pléthorique, corruption à grande échelle, systèmes éducatif et judiciaire inefficaces. L'"acquis de croissance" après le deuxième trimestre est de 0,4%, ce qui veut dire que la croissance de 2015 serait de 0,4% si le PIB stagnait aux troisième et quatrième trimestres. (Gavin Jones, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant