Italie : l'horreur et la colère après une terrible collision de trains

le , mis à jour le
0
Les deux trains régionaux se sont percutés sur cette voie unique à 100 km/h, dans une zone sans route et par une chaleur écrasante qui a compliqué le travail des secours. 
Les deux trains régionaux se sont percutés sur cette voie unique à 100 km/h, dans une zone sans route et par une chaleur écrasante qui a compliqué le travail des secours. 

La tragédie a eu lieu mardi à 11 h 30 entre les gares de Ruvo di Puglia et Corato, au nord de Bari. Les deux convois régionaux qui circulaient à 100 km/h se sont percutés frontalement au kilomètre 51, à la sortie d'une courbe. Les premiers secouristes arrivés sur place ont évoqué « une scène de destruction qui évoque un crash aérien » pour décrire l'état des wagons désintégrés par l'impact et projetés à des dizaines de mètres de la voie ferrée. Le chant des cigales a été recouvert des hurlements des scies électriques, et des cris des blessés, dont des enfants ? emprisonnés dans les amas de ferrailles ?, et ceux de parents en état de choc accourus sur les lieux de la catastrophe pour avoir des nouvelles de leurs proches. De nombreux secouristes ont été victimes de malaises à cause des scènes auxquelles ils ont assisté et en raison de la chaleur caniculaire, plus de 40 °C. « Une scène hallucinante, a déclaré un policier arrivé très tôt sur place. J'ai vu des morts, des blessés qui appelaient à l'aide, des survivants qui pleuraient. » Le travail des secouristes a été d'autant plus difficile que l'accident s'est produit dans une zone de plantations d'oliviers sans route goudronnée et qu'ils ont été contraints d'abattre des murets de pierres pour accéder au lieu de la catastrophe.

Les voyageurs étaient pour la plupart des habitués, qui se rendaient à leur travail, des étudiants ou des personnes allant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant