Italie: «L'Europe est en crise de légitimité», déclare Enrico Letta

le
0
Italie: «L'Europe est en crise de légitimité», déclare Enrico Letta
Italie: «L'Europe est en crise de légitimité», déclare Enrico Letta

L'Union européenne traverse une «crise de légitimité» et doit faire un effort «pour devenir un moteur de développement durable». Dans un discours de présentation de son programme, Enrico Letta, le nouveau chef de gouvernement italien, a estimé lundi que «l'Europe est en crise de légitimité et au moment où les citoyens en ont le plus besoin elle doit redevenir un moteur de croissance durable». Il s'est en outre déclaré en faveur d'une «Europe fédérale».

Afin de démontrer que son gouvernement est «européen et européiste», c'est-à-dire partisan du fédéralisme européen, Enrico Letta a annoncé que ses premiers déplacements seraient à «Bruxelles, Berlin et Paris». Conscient que son discours est très attendu par la marchés, Letta juge que la réponse aux problèmes de l'UE «est donc dans une plus grande intégration qui mène vers une Europe fédérale».

«Dans le cas contraire, les risques d'une non-intégration seraient insoutenables», a estimé le jeune chef de gouvernement nommé après des mois de crise politique en Italie faute de parti majoritaire à l'issue des dernières législatives. Il assure que l'Italie «respectera les engagements» pris envers l'UE, mais qu'elle espère grâce à ce respect «avoir une marge de man?uvre» supérieure dans ses négociations avec la Commission européenne pour pouvoir financer des politiques de relance économique.

«Il faut repartir de la décence, de la sobriété, des scrupules, et de la banalité d'une gestion de bon père de famille»

Sur le plan intérieur, la première mesure de son exécutif, pour donner l'exemple, sera la suppression des salaires des ministres également parlementaires et qui touchent déjà une indemnité en tant qu'élus. Il a précisé avoir réservé la primeur de cette annonce aux députés, assurant que les ministres n'en savaient rien avant son discours.

Pour restituer de la crédibilité à la politique, selon lui, «il faut...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant