Italie : Gianfranco Fini ouvre une «troisième voie»

le
0
Les petites formations du centre se sont rassemblées au sein d'une coordination nationale baptisée «Pôle de la Nation».

À Rome

Au lendemain de l'échec de la motion de censure contre Silvio Berlusconi, de petites formations du centre se sont unies pour former un troisième pôle entre droite et gauche. Pompeusement baptisée «Pôle de la nation», cette coordination nationale est surtout composée d'éléments provenant de l'UDC catholique de Pierferdinando Casini, de «l'Alliance pour l'Italie» de Francesco Rutelli et de «Futur et Liberté», le mouvement politique de Gianfranco Fini. Elle compte aussi des autonomistes siciliens, des libéraux, des libéraux-démocrates, d'anciens démocrates-chrétiens et des socialistes.

Elle réunit une centaine de parlementaires (85 députés et 15 sénateurs) et revendique 15% de l'électorat. Elle formerait une liste unitaire en cas d'élections anticipées. «Notre intention n'est pas de déclencher des guerres de religion. Nous voulons unifier des forces responsables pour le bien du pays», proclame Pierferdinando Casini en affichant l'intention d'affron

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant