Italie et Vatican signent un accord sur l'information fiscale

le
0

CITÉ DU VATICAN, 1er avril (Reuters) - Le Vatican et l'Italie ont signé mercredi un accord sur le partage d'informations financières et fiscales et le Saint-Siège s'est engagé à entretenir une coopération totale et transparente avec son voisin. L'accord, annoncé par le biais de deux communiqués distincts venant du Vatican et du ministère italien de l'Economie, scelle des mois de négociations et portera sur les informations collectées depuis 2009. Le Vatican a longtemps été critiqué par les organisations financières internationales qui l'accusent de servir de paradis fiscal aux Italiens fortunés. La banque du Vatican permet par exemple, depuis des décennies, à de nombreux citoyens italiens de détenir des comptes bancaires. Cette pratique, qui enfreint la mission de la banque qui est de gérer l'argent de l'Eglise, a permis à des particuliers d'échapper à l'impôt et de blanchir de l'argent, dénoncent les auitorités judiciaires italiennes. Depuis l'élection du pape François il y a deux ans, la banque du Vatican, officiellement connue sous le nom d'Institut pour les oeuvres de religion (IOR), a progressivement assaini ses finances. En juillet, elle a bloqué les comptes de 2.000 clients et mis fin à ses relations avec 3.000 autres. (Philip Pullella, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant