Italie : des travaux d'intérêt général pour Berlusconi

le
0
Italie : des travaux d'intérêt général pour Berlusconi
Italie : des travaux d'intérêt général pour Berlusconi

Un soulagement pour le «Cavaliere». L'ex-chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, purgera finalement sa condamnation à un an de détention sous forme de travaux d'intérêt général, comme l'a décidé le tribunal d'application des peines de Milan, selon les médias locaux. Il s'agissait de la requête de Silvio Berlusconi.

L'ex-Cavaliere avait été condamné définitivement en août dernier à quatre ans de prison, dont trois amnistiés, pour fraude fiscale, dans le cadre du procès Mediaset. Ses avocats avaient néanmoins demandé la semaine passée qu'il bénéficie du régime des TIG plutôt qu'être assigné à domicile, ce qui lui donne beaucoup plus de liberté de mouvement.

Plusieurs arguments auraient pesé en faveur de l'ex-Chef du gouvernement italien : le fait qu'il ne soit pas considéré comme dangereux en vertu du délit pour lequel il a été condamné, qu'il soit âgé de 77 ans et enfin que son casier judiciaire soit jusqu'ici ... vierge. 

D'autres procès à venir pour Berlusconi

Si on ignore encore la nature de ces travaux d'intérêt général, ils pourraient prendre la forme d'un entretien hebdomadaire ou mensuel avec un assistant social, d'une assignation à une association ou d'une ONG .... 

Les soucis judiciaires de Silvio Berlusconi ne s'achèvent toutefois pas là. L'ex «Cavaliere» doit encore affronter d'autres procès, notamment le fameux Rubygate. Dans cette affaire, du surnom de la jeune Marocaine Ruby objet de ses attentions, l'ex-chef du gouvernement avait été condamné en première instance à sept ans de prison et à l'interdiction à vie d'exercer un mandat public pour abus de pouvoir et prostitution de mineure. Le procès en appel est fixé au mois de juin. Parallèlement, un autre procès contre Silvio Berlusconi, pour corruption de sénateur, a débuté cette année à Naples.

L'ex-chef du gouvernement tient désormais à ne pas perdre la face et à participer activement à la campagne de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant