Italie-Croissance de 0,3% au T3, meilleure que prévu

le
0
    ROME, 15 novembre (Reuters) - La croissance italienne a 
accéléré un peu plus qu'attendu au troisième trimestre, soutenue 
par la demande intérieure, montrent mardi les données 
préliminaires publiées par l'institut de la statistique Istat. 
    Le produit intérieur brut a progressé de 0,3% par rapport 
aux trois mois précédent après avoir stagné au deuxième 
trimestre. Sur un an, sa hausse ressort à 0,9% contre +0,7% 
(révisé de +0,8%) au deuxième trimestre. 
    Dix-huit économistes interrogés par Reuters prévoyaient en 
moyenne une progression de 0,2% d'un trimestre à l'autre et une 
croissance de 0,8% sur 12 mois. 
    Le retour à la croissance est une bonne nouvelle pour le 
président du Conseil Matteo Renzi, qui a lié son sort au 
référendum constitutionnel organisé le 4 décembre. 
    L'Istat n'a pas communiqué le détail de la statistique mais 
a indiqué que la croissance avait bénéficié d'une contribution 
"considérablement positive" de la demande intérieure, qui a plus 
que compensé un impact négatif du commerce extérieur. 
    L'activité de l'industrie et celle des services ont 
également progressé alors que la production agricole s'est 
contractée. 
    Le gouvernement prévoit une croissance de 0,8% sur 
l'ensemble de l'année, après +0,7% en 2015, ce qui laisserait 
l'Italie à la traîne de la plupart de ses partenaires de la zone 
euro. 
    En septembre, Rome a réduit sa prévision pour l'an prochain 
à 1,0% au lieu de 1,4%, un chiffre jugé encore trop optimiste 
par nombre d'économistes indépendants. 
    L'acquis de croissance s'établissait à 0,8% à la fin du 
troisième trimestre, ce qui signifie qu'en cas de PIB stable au 
quatrième trimestre la croissance serait de 0,8% sur l'ensemble 
de l'année.  
 
 (Gavin Jones, Véronique Tison pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant