Italie : Bruxelles aboie, mais la caravane Renzi passe

le
6
Renzi a obtenu de Bruxelles un délai supplémentaire pour parvenir à l'équilibre budgétaire.
Renzi a obtenu de Bruxelles un délai supplémentaire pour parvenir à l'équilibre budgétaire.

Avertissement sans conséquences immédiates, l'élève Matteo Renzi doit mieux faire. Dans ses recommandations, la Commission européenne s'est comportée comme un vieux professeur de latin à qui on ne la fait pas. La récente popularité du grand vainqueur du scrutin européen n'a pas totalement effacé le passé de cancre un peu tricheur de la péninsule.

Dans son rapport, le commissaire Olli Rehn revoit à la baisse - de 0,8 % à 0,6 % - les prévisions de croissance de l'exécutif italien pour 2014. Et les promesses de privatisation et de réduction des dépenses publiques faites par le gouvernement Renzi ont laissé quelques doutes. Si le déficit transalpin est resté sous la barre des 3 %, Rome n'a pas suffisamment réduit sa dette qui s'élève à 135,2 % du PIB. Bruxelles recommande, sans exiger, un correctif budgétaire de 9 milliards. Si les chiffres de la Commission se confirment, Matteo Renzi devrait augmenter les impôts de 9 milliards, plus du double des 4 milliards qui furent nécessaires pour ajouter 80 euros par mois aux fiches de paye des classes défavorisées, jusque-là son plus grand succès à la tête de l'exécutif.

"Une bonne dette"

Mais à Rome on préfère voir le verre à moitié plein qu'à moitié vide. Contrairement aux prévisions, Bruxelles a en effet cédé sur l'essentiel en acceptant le renvoi à 2016 de l'équilibre budgétaire et en n'ouvrant pas une procédure d'infraction pour la dette excessive. En outre, les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gixermil le vendredi 13 juin 2014 à 11:20

    Eux, ils sont à 135% de dette, et comme leur déficit est de 2,8% elle augemente d'autant CHAQUE ANNEE, donc ils faut qu'ils se dépêchent pour arriver à ZERO% voire POSITIFS plus rapidement que nous.Eux, ils sont à 3% de déficit. et la dette ne s'accroit plus.. Le contraire de nous.. et avec un commerce extérieur exédentaire. L'Italie s'enrichit.. le France s'appauvit.

  • lorant21 le mercredi 4 juin 2014 à 16:11

    Eux, ils sont à 3% de déficit. et la dette ne s'accroit plus.. Le contraire de nous.. et avec un commerce extérieur exédentaire. L'Italie s'enrichit.. le France s'appauvit.

  • M2766070 le mercredi 4 juin 2014 à 13:09

    pierry5 , moi je crois qu il restera plus longtemps que gromoo !!! en tout cas , il a raison!! tu connais bien l Italie? l état ruiné , avec un peuple riche ...

  • berkowi le mercredi 4 juin 2014 à 12:28

    Où est passé l'argent ? Mais tous les esprits honnêtes vous le diront, à payer le trou de la dette !!

  • dgui2 le mercredi 4 juin 2014 à 12:03

    Et quel est votre pronostic pour Hollande, dans ce cas ? Il a réussi à nous assommer d'impôts SANS QUE LES PLUS MODESTES VOIENT ARRIVER UN SOUS sur leur feuille de paie. On se demande où est passé l'argent .....

  • pierry5 le mercredi 4 juin 2014 à 11:44

    Et on vote pour un gars qui augmente les impôts de manière importante, Les Italiens sont sans doute un peu maso ! Je doute que ce type tienne jusqu'à la fin de l'année prochaine.