Italie-Berlusconi obtient une réduction de peine

le
0

MILAN, 2 février (Reuters) - L'ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi a obtenu lundi une réduction de peine l'autorisant à terminer avec 45 jours d'avance les travaux d'intérêt général auxquels il a été condamné en 2013. Silvio Berlusconi a commencé ses TIG le 9 mai dernier. Au bout de six mois, le condamné peut demander que sa peine soit ramenée à dix mois et demi, ce que l'ancien chef du gouvernement vient donc de faire. Le "Cavaliere", 78 ans, a été condamné en août 2013 à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale dans l'affaire Mediaset. Cette peine a été commuée en obligation d'effectuer quatre heures de travail hebdomadaire pendant un an dans une maison de retraite qui accueille également des malades mentaux près de Milan. Silvio Berlusconi, président du Conseil à quatre reprises, récupérera son passeport le 8 mars, et retrouvera ainsi son entière liberté de mouvement. Privé de son siège de sénateur et interdit de se présenter devant les électeurs pour une durée de six ans, Berlusconi cherche toutefois à revenir dans le champ politique. Il a notamment saisi la Cour européenne des droits de l'Homme et il espère que le chef du gouvernement Matteo Renzi fera voter une loi d'amnistie qui lui permettra de recouvrer ses droits civiques. L'introduction le mois dernier d'un amendement de dernière minute au projet de loi de finances qui dépénalisait certaines infractions financières a provoqué une tempête politique lorsque qu'il s'est avéré qu'il aurait pu permettre d'annuler la condamnation de Silvio Berlusconi. Le gouvernement Renzi a finalement reculé, sans pour autant supprimer l'amendement, se bornant à le geler et à en reporter le vote à fin février. (Manuela D'Alessandro,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant