Istres : Pasqualetti ne comprend pas

le
0
Istres : Pasqualetti ne comprend pas
Istres : Pasqualetti ne comprend pas

« Mes dirigeants ont pris une décision que je respecte mais que je ne comprends pas, a avoué sur Eurosport lundi soir José Pasqualetti, démis un peu plus tôt de ses fonctions d'entraîneur d'Istres au profit du directeur sportif, Frédéric Arpinon. J'ai dit aux joueurs ce matin (lundi) que la meilleure façon de répondre était de gagner des matchs et de sauver une saison dont on me prive d'aller au bout avec un groupe que j'aime et avec qui on a traversé pas mal de tempêtes. Les dirigeants sont souverains, à eux de prendre leurs responsabilités par rapport à ce qu'ils ont fait. Ce qu'il s'est passé ? C'est difficile de répondre. Il y a plein de choses qui se passent. Il y a peut-être de la lassitude, il y a peut-être un entraîneur qui a du caractère et embête tout le monde ou qui n'a pas forcément envie d'écouter certains dirigeants concernant des choix qui ont été faits ou qui n'a pas forcément envie d'être remis en cause par des gens qui, je le regrette, n'ont pas forcément la science infuse dans le football. »

« Il y avait un autre moment pour me débarquer »

« Mais je n'en veux à personne, même si je suis amer, assure l'ancien entraîneur de Sedan. Je le sentais venir depuis un moment. Ce que je regrette, c'est que ça se passe maintenant et dans les conditions dans lesquelles ça s'est passé. Je pense qu'il y avait un autre moment pour me débarquer que celui-là, mais plus rien ne me surprend dans le football. Après, j'espère rebondir, car j'aime toujours ce métier, j'aime toujours ce beau jeu et j'espère le faire pratiquer encore pendant quelques années si on me le permet. » Ayant refusé de poursuivre son rôle d'adjoint aux côtés d'Arpinon, Nicolas Usaï a donné sa démission à son président et se retrouve lui aussi sans club.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant