Istres : Jeunechamp dément les propos de son président

le
0
Istres : Jeunechamp dément les propos de son président
Istres : Jeunechamp dément les propos de son président
Cyril Jeunechamp dément avoir dit à son président, Henry Crémadès, qu'il avait été approché par Abdelnasser Ouadah pour lever le pied lors du match Nîmes-Istres de la saison dernière. Pour le milieu de terrain istréen, il s'agit d'une mauvaise interprétation.

Cyril Jeunechamp ne comprend pas comment son président, Henry Crémadès, a pu penser qu'il avait fait l'objet d'une tentative d'arrangement de la part d'Abdelnasser Ouadah en marge du match de la 33eme journée de la saison dernière entre Nîmes et Istres aux Costières (1-0). Pour le milieu de terrain istréen, il s'agit d'un problème d'interprétation né de propos qu'il a tenus à son président, mais qui ne concernaient en rien une requête auprès de Ouadah pour que l'ancien Nîmois accepte de lever le pied lors de cette rencontre. Interrogé sur RMC ce vendredi, Jeunechamp, auquel les Nîmois auraient proposé un contrat (refusé par le joueur) avant cette partie, dément d'ailleurs fermement.

« Je n'ai jamais dit qu'on m'avait demandé de lever le pied »

« Comme on parlait de Nîmes, j'ai dit au président que Ouadah, qui est un copain, m'avait dit ça. Peut-être que le président, qui a entendu ça, l'a interprété différemment. Ce n'est pas comme ça que ça c'est passé tout simplement. En tout cas, je n'ai jamais dit au président qu'on m'avait demandé de lever le pied. » Toujours est-il qu'après avoir écouté les mots de son joueur, Henry Crémadès et le FC Istres ont fait parvenir un courrier à la Ligue ainsi qu'au Procureur de la République pour leur signifier qu'un joueur istréen (Jeunechamp) avait été approché par le camp d'en face via un intermédiaire (Ouadah). Une approche remise en cause vendredi par le principal concerné.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant