Israël voudrait un statu quo permanent avec l'Iran, dit Hammond

le
1

LONDRES, 15 juillet (Reuters) - Le chef de la diplomatie britannique, Philip Hammond, a déclaré mercredi devant le parlement qu'Israël n'aurait jamais accepté un accord sur le nucléaire iranien, aussi contraignant soit-il, balayant d'un revers de la main les critiques contre l'accord conclu mardi à Vienne entre Téhéran et les grandes puissances. "La question que vous devez vous poser, c'est quel genre d'accord aurait été bien accueilli à Tel Aviv? La réponse est bien sûr qu'Israël ne voulait pas du tout d'accord avec l'Iran", a répondu le secrétaire au Foreign Office à une question d'un élu de l'opposition. "Israël voudrait un état de statu quo permanent et je ne pense pas que ce soit dans l'intérêt de la région. Je ne pense pas que ce soit dans notre intérêt", a-t-il insisté. Philip Hammond par ailleurs dit espérer la réouverture de l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran d'ici la fin de l'année, ajoutant que celle-ci était suspendue à des "questions techniques". L'ambassade britannique est fermée depuis qu'elle a été envahie par des centaines de manifestants iraniens en novembre 2011. Le mois dernier, Londres avait évoqué sa réouverture "dans les prochains mois". (Estelle Shirbon; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mercredi 15 juil 2015 à 17:29

    Ils veulent un statu quo, mais sans traité de paix.