Israël veut annuler le rapport Goldstone

le
0
Richard Goldstone, l'auteur de l'enquête internationale qui accusait Tsahal d'avoir commis des «crimes de guerre» à Gaza à la fin de 2008, s'est livré à un mea culpa.

L'ambiance était dimanche à la jubilation en Israël. Celui qui était devenu depuis deux ans la bête noire du pays, l'incarnation d'une certaine «hypocrisie internationale», autrement dit le juge sud-africain Richard Goldstone, auteur d'un rapport à l'ONU sur l'opération de l'armée israélienne à la fin de 2008 dans la bande de Gaza, s'est effet livré à un mea culpa.

Ce rapport avait provoqué la colère et l'indignation d'Israël, explicitement accusé, tout comme les islamistes du Hamas, qui contrôlent la bande de Gaza, de «crimes de guerre» et peut-être de «crimes contre l'humanité», ce qui aurait pu valoir aux dirigeants politiques et militaires d'être traduits en justice devant une cour internationale.

«Si j'avais su ce que je sais maintenant, le rapport aurait été un document différent», a admis le juge dans un article publié par le Washington Post. Alors qu'il avait mis sur un pied d'égalité Israël et le Hamas, le juge estime désormais que les isl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant