Israël : vers des législatives anticipées

le
0
Benyamin Nétanyahou veut tirer profit de sa popularité en organisant un scrutin avant la fin de l'été.

Jérusalem

Le compte à rebours politique en Israël est déclenché. La tenue d'élections anticipées, sans doute au début septembre, relève désormais du fait accompli. Aucune date officielle n'a été annoncée. Mais tous les partis sont désormais sur le pied de guerre. Chacun prend ses marques. Tzipi Livni, l'ancienne chef de l'opposition, a démissionné hier du Parlement après avoir perdu une primaire pour la direction de Kadima, le principal parti d'opposition centriste. Détail important: la décision d'avancer ce scrutin plus d'un an avant la fin de législature actuelle n'a pas été provoquée par une crise.

Sur le papier, en effet, Benyamin Nétanyahou n'avait aucune raison de précipiter les choses. Le premier ministre, sans rival sérieux, ainsi que Likoud, son parti, caracolent dans les sondages au point que la question, pour le moment, n'est pas savoir si Benyamin Nétanyahou va l'emporter, mais avec qui il va gouverner. Le dirigeant de la droite a estimé dans ce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant