Israël : un policier inculpé après avoir battu un Palestinien américain

le
0
Israël : un policier inculpé après avoir battu un Palestinien américain
Israël : un policier inculpé après avoir battu un Palestinien américain

Un policier israélien a été inculpé ce jeudi dans une affaire liée à la guerre de 50 jours ayant opposé Gaza à l'Etat hébreu, cet été. Il lui est reproché d'avoir passé à tabac un adolescent palestinien de 15 ans, également de nationalité américaine, début juillet, à Jérusalem-est. 

Ce policier, qui fait partie d'une unité de garde-frontières, mais dont l'identité n'a pas été divulguée, a été inculpé mercredi pour coups et blessures lors de l'arrestation de Tareq Abou Khdeir le 3 juillet, à l'occasion d'une manifestation à Chouafat, un quartier de Jérusalem-est annexé. La manifestation survenait dans un climat de tensions grandissantes qui ont culminé avec le déclenchement de la guerre dans la bande de Gaza, le 8 juillet. Elle faisait suite à la découverte, le 2 juillet, du corps carbonisé de Mohammad Abou Khdeir, un Palestinien de 16 ans enlevé le même jour à Chouafat.

VIDEO (Attention images violentes). L'arrestation de Tareq Abou Khdeir.

Mohammad et Taraq étaient cousins. Trois Israéliens ont été arrêtés et inculpés pour le meurtre de Mohammad. Le meurtre de ce jeune Palestinien avait lui-même été précédé par le rapt et le meurtre de trois étudiants israéliens en juin en Cisjordanie.

Tareq Abou Khdeir a démenti avoir lancé des pierres contre les policiers lors de la manifestation du 3 juillet. Il a indiqué qu'il regardait la manifestation et avait vu des gens pourchassés par des policiers. «Je me suis mis à courir aussi. Mais je suis tombé et ils (des policiers) m'ont rattrapé et ont commencé à me battre», a-t-il rapporté. Une vidéo de la scène circulant sur internet montrait des hommes encagoulés, visiblement des policiers, rouant de coups une personne menottée, à demi inconsciente.

Une porte-parole du département d'Etat américain avait appelé à une «enquête rapide, transparente et crédible». La ministre israélienne de la Justice, Tzipi Livni, avait qualifié ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant