Israël surveille la Syrie? avec un ?il sur Téhéran

le
0
Certains espèrent que l'effondrement du régime syrien, en affaiblissant l'Iran, aide à résoudre la crise du nucléaire iranien.

Ce qui est mauvais pour l'Iran est bon pour Israël. Et vice versa. La nucléarisation de l'Iran étant l'un des problèmes stratégiques majeurs d'Israël, la plupart des changements géopolitiques à l'œuvre dans la région sont analysés à travers ce prisme.

De l'Afghanistan à l'Irak, en passant par le Liban, Bahreïn, Gaza et le Koweït, l'Iran pousse ses pions dans tous les conflits de la région. Mais aujourd'hui les projecteurs sont surtout braqués sur la Syrie. Pendant longtemps, Israël a observé avec méfiance la rébellion anti-Bachar. La frontière syrienne était l'une des plus tranquilles. «El-Assad, c'était le diable que l'on connaissait», résume un diplomate israélien. L'effondrement de son régime et l'éventuelle arrivée au pouvoir des islamistes étaient une mauvaise nouvelle de plus pour l'État hébreu, qui depuis quelques an...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant