Israël sur le pied de guerre avant la «nakba»

le
0
La commémoration de l'exil des Palestiniens en 1948 survient dans un climat tendu. Un jeune Palestinien est décédé samedi matin.

Israéliens et Palestiniens se préparent à une journée test dimanche. Des deux côtés, l'atmosphère était vendredi à la veillée d'armes avant la commémoration par les Palestiniens de la nakba (la «catastrophe» en arabe) que constitue pour eux l'anniversaire de la création de l'État d'Israël en 1948, et l'exil de centaines de milliers d'entre eux. Samedi matin, un jeune Palestinien a succombé à ses blessures après avoir été touché apparemment par balle vendredi. Les circonstances de l'incident n'ont pas été éclaircies.

La commémoration se déroule cette année dans un climat d'extrême tension. Des jeunes Palestiniens, imitant l'exemple des blogueurs du monde arabe, ont lancé des appels à la mobilisation générale pour une «troisième Intifada» en utilisant les réseaux sociaux tel Facebook ou en envoyant des messages sur les téléphones portables. Des dizaines de milliers d'internautes ont répondu présent pour participer à des «processions du retour».

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant