Israël s'inquiète de la militarisation du Sinaï par l'Égypte

le
0
Le déploiement de blindés et d'hélicoptères égyptiens sur la frontière, au nom de la lutte antiterroriste, bouleverse la donne régionale.

Des chars, des avions et des hélicoptères égyptiens prêts au combat déployés dans le Sinaï, le long de la frontière avec Israël. Depuis le traité de paix conclu avec Le Caire en 1979, l'État hébreu pensait que cette ­situation relevait de l'histoire ancienne. Mais, depuis quelques semaines, la crainte s'est ravivée.

Lancés dans une vaste opération contre des groupes «djihadistes», responsables d'un attentat qui a coûté la vie le 5 août à 16 gardes-frontières dans le Sinaï, le gouvernement et les mili­taires égyptiens ont décidé de frapper très fort dans cette péninsule semi-désertique pour tenter de ramener l'ordre. Résultat: des renforts en hommes, mais aussi en blindés et hélicoptères d'attaque ont été dépêchés sur le terrain, y compris dans la zone frontière avec Israël, censée être totalement démilitarisée.

Dans un premier temps, Israël a fermé les yeux et a même donné son feu vert au déploiement d'une partie de ces forces. Mais l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant