Israël s'accommode du maintien de Bachar el-Assad

le
0
Garder Assad et un semblant de paix sur le Golan ou faire face à des groupes de djihadistes incontrôlables ? Les Israéliens préfèrent une troisième voie : Assad à la tête d'une Syrie affaiblie.

La crise syrienne divise les responsables sécuritaires israéliens. Pour les uns, la chute probable de Bachar el-Assad constitue une occasion historique qui va briser l'axe stratégique entre l'Iran, Damas et le Hezbollah libanais, et affaiblir le dernier adversaire réellement menaçant d'Israël sur sa frontière nord. Le tout sans qu'Israël ait besoin de faire quoi que ce soit, et surtout pas rétrocéder le Golan à la Syrie. Début 2012, le ministre de la Défense, Ehoud Barak, annonçait déjà que Bachar n'en avait plus que pour quelques semaines.

Mais d'autres responsables mettent en garde contre le chaos qui risque de suivre la chute d'Assad, et craignent que des groupes djihadistes ne fassent de la Syrie une base arrière pour lancer des attaques contre Israël. Mieux v...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant