Israël riposte après avoir essuyé des tirs de roquette de Gaza

le , mis à jour à 08:36
0

(Actualisé avec ministre de la Défense, précisions) GAZA, 4 juin (Reuters) - Israël a riposté jeudi à des tirs de roquettes effectués à partir de Gaza en menant des frappes aériennes sur trois camps d'entraînement palestiniens tandis qu'un groupe radical soutenant l'Etat islamique a revendiqué cette deuxième attaque en une semaine contre le territoire israélien. Selon des témoins et des médecins, les tirs de l'armée israélienne, intervenus jeudi avant l'aube contre deux camps d'entraînement appartenant au Hamas, le mouvement qui dirige la bande de Gaza, et contre un camp du Djihad islamique, autre organisation palestinienne, ont causé quelques dégâts sans faire de victimes. Le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, a déclaré dans un communiqué qu'Israël tenait le Hamas pour responsable des attaques à la roquette à partir de Gaza "même si ceux qui effectuent les tirs sont des bandes hors-la-loi issues de groupes djihadistes mondiaux qui tentent de défier le Hamas en tirant sur nous". Les tirs de roquettes, qui ont visé mercredi soir les villes israéliennes d'Ashkelon et de Netivot, constituent la deuxième attaque de ce genre au cours de la semaine écoulée. Ils viennent interrompre la pause qui était observée en matière de tirs par dessus la frontière entre Israël et Gaza depuis la fin, en août dernier, de la guerre de 50 jours entre Israël et le Hamas. Le groupe qui a revendiqué la dernière attaque en date, qui se désigne comme les Brigades d'Omar, a indiqué sur Twitter que ces tirs étaient une riposte à la mort d'un sympathisant de l'Etat islamique, tué mardi par les forces de sécurité du Hamas dans la bande de Gaza. "Nous poursuivons notre djihad contre les juifs, les ennemis de Dieu et personne ne pourra nous décourager", déclare le groupe dans un communiqué. Les roquettes de la semaine dernière avaient atterri près de la ville portuaire d'Ashdod. Israël avait accusé le Djihad islamique de la responsabilité de ces tirs et avait également riposté par des frappes aériennes. (Nidal al-Mughrabi; Henri-Pierre André, Benoît Van Overstraeten et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant