Israël rend hommage à Sharon

le
0
Israël rend hommage à Sharon
Israël rend hommage à Sharon

Jour de deuil en Israël. Le pays rend hommage ce dimanche au général Ariel Sharon, ancien Premier ministre de l'Etat hébreu, un «héros» selon les médias israéliens, un «criminel de guerre» pour les Palestiniens. Son cercueil est exposé devant le Parlement israélien à Jérusalem, en attendant son enterrement lundi, dans son ranch familial du sud du pays. Ariel Sharon est mort samedi à 85 ans, après huit ans de coma.

Des Israéliens de toute condition défilaient en début d'après-midi devant son cercueil recouvert du drapeau bleu et blanc frappé de l'Etoile de David et placé sur un socle de marbre noir au bout de l'esplanade de la Knesset, le Parlement. Le visage grave, certains priaient silencieusement tandis que d'autres photographiaient cet instant historique. Un chantre militaire a psalmodié des prières de deuil. Des gardes d'honneur veillaient la bière. Le président Shimon Peres est venu déposer une gerbe.

Des milliers de personnes étaient attendues jusqu'en fin d'après-midi et des navettes d'autobus ont été spécialement mises en place pour éviter des embouteillages. Le conseil des ministres hebdomadaire, présidé par Benjamin Netanyahu, a observé une minute de silence à sa mémoire. Le Premier ministre a de nouveau salué en son rival politique - avec lequel il ne s'entendait guère - un de «nos plus éminents dirigeants et de nos plus audacieux commandants».

Lundi, une cérémonie commémorative officielle sera organisée dans la matinée à la Knesset, avant des funérailles militaires en début d'après-midi dans le ranch familial des Sycomores, non loin de la frontière avec Gaza. Ariel Sharon a souhaité y être inhumé aux côtés de sa seconde épouse Lily. Ses deux fils, Gilad et Omri, ainsi que le chef d'état-major Benny Gantz prononceront les éloges funèbres. Le vice-président américain Joe Biden, l'ex-Premier ministre britannique Tony Blair, émissaire du Quartette pour le Proche-Orient, et le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant