Israël refuse de participer à l'initiative de paix française

le
2
    JERUSALEM, 7 novembre (Reuters) - Le gouvernement israélien 
a formellement décliné lundi l'invitation à la conférence que la 
France entend organiser avant la fin de l'année pour relancer le 
processus de paix au Proche-Orient au point mort depuis 2014.  
    Les conseillers diplomatiques et à la sécurité du Premier 
ministre, Benjamin Netanyahu, en ont informé l'émissaire 
français Pierre Vimont lors d'un entretien à Jérusalem. 
    "Ils ont dit de façon claire et sans équivoque à l'émissaire 
français qu'Israël privilégie le processus de paix et la 
conclusion d'un accord qui ne sont possibles qu'avec un dialogue 
direct entre Israël et l'Autorité palestinienne", disent les 
services du chef du gouvernement dans un communiqué.  
    "Toute autre initiative, celle-ci comprise, ne fera 
qu'éloigner les perspectives de paix dans la région", 
poursuivent-ils, souhaitant que Paris renonce à "faire la 
promotion d'une conférence ou d'un processus contraire à la 
position officielle" de l'Etat hébreu.  
    Pierre Vimont ne s'est pas exprimé mais le Quai d'Orsay a 
fait savoir que le projet serait maintenu. Une conférence 
préparatoire a eu lieu en juin en présence des Nations unies, de 
l'Union européenne, des Etats-Unis et de plusieurs pays arabes. 
Ni les Israéliens ni les Palestiniens n'y ont participé. 
  
     
 
 (Luke Baker et Ori Lewis, avec John Irish à Paris; 
Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GLLOQ440 il y a 4 semaines

    Il ne pourra jamais y avoir de paix entre Israël et le pseudo état palestinien pour la bonne raison que l'un comme l'autre considère qu'il y a un peuple de trop sur la terre promise ( mais à qui ??? ) Et donc, l'un des deux doit disparaitre, je vous laisse deviner lequel !...

  • aerosp il y a 4 semaines

    C'est étonnant