Israël redoute les conséquences de la crise égyptienne

le
0
Israël fait discrètement campagne à Washington en faveur du général al-Sissi. Tout affaiblissement de l'armée au Caire pourrait se traduire par une remise en cause du traité de paix entre Israël et l'Égypte.

L'État hébreu redoute de devenir une «victime collatérale» de la crise en Égypte. Par précaution, Benyamin Nétanyahou a ordonné à ses ministres et aux porte-parole officiels d'observer un mutisme total sur les violences en Égypte, à l'issue d'une réunion d'urgence du cabinet de sécurité vendredi, dont les délibérations ont été tenues secrètes. Il s'agit de ne pas prêter le flanc aux arguments des Frères musulmans, qui dénoncent «l'alliance» du régime des généraux au Caire avec les États-Unis et Israël.

Le deuxième motif d'inquiétude porte sur l'attitude des Américains. Les dirigeants israéliens redoutent que Barack Obama sanctionne le général Abdel Fattah al-Sissi en gelant l'aide militaire annuelle de 1,3 milliard de dollars versée par Wa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant