Israël-Palestine : les raisons de la colère

le , mis à jour le
0
Des Palestiniens jettent des pierres en direction de soldats israéliens, le 5 octobre dans le quartier de Shuafat, à Jérusalem-Est.
Des Palestiniens jettent des pierres en direction de soldats israéliens, le 5 octobre dans le quartier de Shuafat, à Jérusalem-Est.

Des pierres et cocktails Molotov jetés par de jeunes Palestiniens auxquels répondent des tirs à balles réelles de soldats israéliens. Les scènes de guerre urbaine qui se jouent depuis samedi dans nombre de localités de Cisjordanie et de Jérusalem-Est rappellent à s'y méprendre les deux intifadas de 1987 et de 2000, qui ont vu les Territoires palestiniens s'embraser contre l'occupant israélien. Et viennent clore une semaine particulièrement sanglante, marquée par trois attentats contre des citoyens israéliens.

Jeudi, un couple de colons a été criblé de balles dans sa voiture par plusieurs Palestiniens, sous les yeux de ses enfants, alors qu'il circulait près de la ville de Naplouse, en Cisjordanie. Samedi soir, ce sont deux autres Israéliens qui ont été abattus par un Palestinien de 19 ans, qui a également blessé une femme et un enfant, dans la vieille ville de Jérusalem. Dimanche encore, c'est un passant de Jérusalem-Ouest qui a sérieusement été blessé, à coups de couteau, par un Palestinien de 19 ans. Parmi les assaillants palestiniens, deux ont été abattus par la police. L'auteur de l'attaque de samedi a été présenté par le Jihad islamique, organisation farouchement anti-israélienne, comme l'un de ses membres. Concernant l'attaque de jeudi, Tsahal et le Shin Bet, le service de sécurité intérieure, ont annoncé avoir arrêté cinq suspects ayant avoué le meurtre. Ils appartiendraient au Hamas.

Des liens avec des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant