Israël-Palestine : la colonisation complique la reprise des négociations

le
1
À la veille de la relance du processus de paix voulue par les États-Unis, le gouvernement Nétanyahou a annoncé la construction de 1200 nouveaux logements dans les implantations juives autour de Jérusalem.

Correspondant à Jérusalem

Avant même d'avoir commencé, les pourparlers israélo-palestiniens semblent déjà mal engagés. Deux jours avant la première réunion des négociateurs, prévue le 15 août à Jérusalem, le gouvernement israélien a annoncé un appel d'offres pour la construction de près de 1200 nouveaux logements à Jérusalem-Est et dans les colonies israéliennes de Cisjordanie.

Le président palestinien Mahmoud Abbas et le négociateur Saeb Erekat ont envoyé des messages de protestation au secrétaire d'État américain John Kerry et à Martin Indyk, le représentant spécial des États-unis chargé des négociations. Pour l'Autorité palestinienne, cette annonce contrevient aux promesses faites par Kerry durant les mois de discussions qui ont précéd...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le lundi 12 aout 2013 à 19:16

    Le terme de colonies est inapproprié. Il s'agit de Territoires Disputés. Partit pris habituel du Figaro. Jérusalem a été, est et restera la capitale de l'Etat d'Israel, unique démocratie du proche orient. Côté Israélien : inventions technologiques dont nous profitons tous et de l'autre des bombes, des roquettes et des attentats