Israël menacé d'une enquête pour crimes de guerre en Palestine

le
0
Israël menacé d'une enquête pour crimes de guerre en Palestine
Israël menacé d'une enquête pour crimes de guerre en Palestine

«Ironie tragique», «scandale». Les Etats-Unis et Israël condamnent la décision prise vendredi par la Cour pénale internationale (CPI), d'ouvrir un examen préliminaire, étape préalable à une enquête, sur des crimes de guerre présumés en Palestine.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a affirmé qu'il «rejetait» la décision de la CPI, la qualifiant de «scandaleuse». Selon lui, comme la Palestine n'est pas un Etat, la CPI n'a aucune juridiction sur elle, d'après les règles mêmes de cette cour. De son côté, le porte-parole du département d'Etat (le ministère américain des Affaires étrangères), Jeff Rathke, a qualifié d'«ironie tragique (le fait) qu'Israël, qui a fait face à des milliers de roquettes terroristes tirées contre ses habitants et leurs quartiers, soit maintenant l'objet d'un examen de la part de la CPI».

Membre de la CPI depuis le 2 janvier 2015

La Palestine, qui correspond à la bande de Gaza et à une partie de la Cisjordanie, a obtenu, fin 2012, le statut d'Etat observateur à l'Organisation des Nations unies (Onu), ce qui lui permet d'adhérer à de nombreuses conventions internationales, dont la CPI. Cette dernière, installée à La Haye (Pays-Bas), est compétente pour poursuivre des auteurs présumés de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis depuis le 1er juillet 2002. L'adhésion de la Palestine à la CPI, le 2 janvier, autorise les Palestiniens à y demander des comptes aux dirigeants israéliens pour des opérations militaires futures à Gaza ou pour l'occupation par Israël de la Cisjordanie, notamment. Le procureur pourra ouvrir des enquêtes dès le 1er avril. L'examen préliminaire de la CPI sert à déterminer s'il existe une «base raisonnable» pour ouvrir une enquête, a précisé le bureau du procureur.

De plus, l'Autorité palestinienne a envoyé à la Cour un document autorisant le procureur à enquêter sur des crimes présumés dans «les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant