Israël : les factures très salées de Netanyahou

le
1
Benyamin Netanyahou et son épouse Sara sont sous le feu des critiques des Israéliens, furieux de leurs dépenses qu'ils jugent somptuaires.
Benyamin Netanyahou et son épouse Sara sont sous le feu des critiques des Israéliens, furieux de leurs dépenses qu'ils jugent somptuaires.

Benyamin Netanyahou finit l'année comme il l'avait commencée : au coeur d'une nouvelle tempête concernant son train de vie ! En février dernier, il y avait eu le scandale des 2 000 euros de crèmes glacées (surtout parfum pistache), payés sur les deniers de l'État. Trois mois plus tard, c'était le "Bedgate". La mise en place d'une chambre, avec lit double, dans le Boeing qui les emmenait, lui et son épouse Sara, aux obsèques de Margaret Thatcher (127 000 dollars payés par la présidence du Conseil). Aujourd'hui, voici venue l'heure des révélations sur les dépenses de fonctionnement de ses trois résidences. L'officielle, celle des Premiers ministres à Jérusalem, et les privées: sa villa de Césarée, où il se rend occasionnellement en fin de semaine, et son appartement (vide) rue Azza, dans le quartier résidentiel de Rehavia. Cela donne 2 970 000 shekels (619 623 euros) pour la résidence officielle, auxquels s'ajoutent 312 700 shekels (65 446 euros) de dépenses pour la villa de Césarée et 4 561 shekels (955 euros) pour le logement privé du couple à Jérusalem. Au total : 3,3 millions de shekels (687 000 euros) à la charge du... contribuable israélien. Est-ce à l'État de payer des dépenses relevant du privé ? Au-delà de ce débat, omniprésent, le détail des factures a suscité un tsunami de réactions. Eau : 80 000 shekels (16 744 euros). Nettoyage et maintenance : 91 310 (19 110 euros,) avec une mention spéciale pour le mois de juin où...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nebraska le lundi 9 déc 2013 à 17:54

    Nous avons les memes en France.