Israël - Législatives : Benjamin Netanyahu joue son va-tout

le
0
Si je suis réélu, il n'y aura pas d'État palestinien, a d'ores et déjà prévenu le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.
Si je suis réélu, il n'y aura pas d'État palestinien, a d'ores et déjà prévenu le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Meetings. Interviews. Pour les candidats aux le?gislatives, il ne reste plus que quelques heures avant l'ouverture des bureaux de vote. Une veille de scrutin en forme de dernie?re ligne droite marque?e par les ultimes de?clarations des politiques. Benjamin Netanyahu vient de mettre les points sur les i en affirmant : "Si je suis re?e?lu, il n'y aura pas d'État palestinien." De?ja? ce dimanche soir, dans son discours devant les quelque 20 000 participants du grand rassemblement de la droite et du mouvement des colonies, le chef de file du Likoud avait mis en garde contre une victoire possible de la gauche qui, selon lui, "ferait ine?vitablement des concessions aux Palestiniens et diviserait Je?rusalem". Bref, l'objectif du Premier ministre sortant est aujourd'hui clair : prendre un maximum de voix a? celui qui le marque sur sa droite, autrement dit Naftali Bennet, le pre?sident du Foyer Juif, qui repre?sente le mouvement des colonies.De son co?te? Yitzhak Herzog, le dirigeant avec Tzipi Livni de la liste Travailliste-Hatnoua, qui est en te?te des sondages (entre 24 et 26 mandats, contre 21 ou 23 au Likoud), tente de ravir des e?lecteurs au parti centriste Il y a un avenir. Il multiplie donc les attaques contre le chef de cette formation, l'ancien journaliste Yai?r Lapid, avec comme argument-choc : "Voter pour ce parti, c'est voter contre le changement, car son pre?sident Yai?r Lapid sera certainement d'accord pour sie?ger dans un quatrie?me...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant